Comment faire son coming out quand on est gay ?

comment faire son coming out

Comment, c’est une bonne question, mais avant il faut répondre au pourquoi ? Une révélation qui devient inévitable pour passer au prochain chapitre de ta vie.
Bien que notre vie, ni notre identité ne se résume à notre sexualité ou plutôt notre orientation sexuelle, elle en reste tout de même une composante importante. Un avant et un après

Une révélation inévitable

Tout cela pour dire que dans la vie d’un homosexuel il y a un avant et un après son coming out ou en français après sa sortie du placard. Cette révélation peut surprendre ou au contraire enfoncer une porte ouverte, car depuis longtemps autour de vous tout le monde s’en doute, car cela fait plus de 25 ans que vous ne vous êtes jamais affiche avec une quelconque petite amie.
Dans tous les cas vous entendez une voix intérieure qui vous pousse chaque jour à vous assumer et vous sentez qu’Il est enfin temps d’officialiser et de mettre la forme a tout cela, car vous voulez vivre votre vie en plein jour, et tant pis pour ceux à qui ça ne plaît pas, de toute façon on vit pour soi, pas pour les autres. Sachez que plus vous ferez votre coming out tôt, plus vous en sortirez avec une bonne estime de vous.

Suspicions et craintes

Même si votre maman s’en doute, il est plus facile de se mentir à soi-même que de mentir à sa maman
Prenez grand votre respiration, maintenant, il va falloir le dire à tout le monde. Comment l’annoncer ? Tu peux le faire de façon indirecte en écrivant une lettre et en expliquant bien ta pensée en formulant ta crainte de rejet ou ta crainte de conflit et tu laisses du temps à l’autre d’encaisser et d’absorber la nouvelle et de se préparer à une discussion dans la vie réelle plus pesée, plus sereine.
Explique-lui que tu veux être honnête et franc et ne plus jouer à un jeu.

Comment annoncer la nouvelle ?


Ou tu peux prévoir une réunion de famille, certains font même des réunions sous un faux prétexte ou sous un vrai prétexte comme leur anniversaire pour faire une pierre de coup afin d’annoncer la nouvelle a tous en même temps. Il faut être audacieux et avoir une bonne dose de courage pour faire cela, mais de nombreuses personnes de nos jours opèrent de la sorte. Quand le dire ?
En tout cas, pas avant que tu assumes d’être gay et tu dois faire ton coming out tout d’abord envers toi-même et assumer ta nouvelle identité, tu dois te sentir bien avec cette idée pour que les autres puissent se sentir bien avec celle-ci eux aussi. Il est plus facile de partager son bonheur, que son mal-être.
Encore une fois ça n’est pas facile.

Les réactions possibles

Elles peuvent se résumer ainsi :
nous t’aimons tel que tu es. » ;
« Ne crois-tu pas que c’est passager ? » ;
« Es-tu conscient des conséquences pour ta mère, ton père, ton frère, etc. ? » ;
« Tu ne seras jamais heureux. » ;
« Quand t’en es-tu rendu compte la première fois ? » ;
« Qu’est-ce que j’ai fait de mal ? » ;
« N’y pense pas trop, ça disparaîtra. » ;
« Je suis heureux que tu m’en parles. » ;
« Je le savais… » ;
« On t’aime pareil… ».

Un nouveau chapitre

N’oublie pas que peu importe les réactions, tu as fait preuve de courage et grâce à ce courage, tu avances et tu avanceras dans la vie, car dans ce moment difficile, tu n’as pas flanche.

Selon les réactions profites en pour faire le tri voire le grand ménage de printemps parmi tes relations.

Partage cette nouvelle vie seulement avec ceux qui le méritent.

Comment séduire un gay ?

comment draguer gay

Déjà, tout dépend de là où vous préférez draguer et la méthode avec laquelle vous êtes le plus à l’aise.
Vous aurez donc deux options principales ; séduire dans la vie réelle ou séduire en ligne

Les lieux de drague

La première chose à faire est de se rendre dans un endroit prévu à cet effet, car contrairement à ce que les cliches, véhicule ce n’est pas marque au milieu du visage qu’un homme est gay.
Même si nombreux sont ceux qui ont le fantasme de convertir un hétéro, toutefois les statistiques ne sont pas en notre faveur et il vaut mieux mettre toutes les chances de son côté.
En occident contrairement au ¾ de la planète depuis pas mal d’année, on a plus besoin de se cacher et de nombreux bar gay ont pignon sur rue. Il nous suffit donc de nous rendre dans un de ces lieux afin d’y draguer.

L’importance du physique

Mais bon contrairement aux clichés nous ne sommes pas tous des Ricky Martin en puissance et nous ne sommes pas tous des éphèbes loin de là, mais si on veut avoir une chance il faut avouer que l’apparence est très importante. Commencer à se conditionner et se préparer en faisant du sport notamment course à pied pour sécher et se rendre à la salle de muscu pour prendre du muscle est vivement conseille.
Combien de vidéos dans les clubs tournent elles en boucle avec des vidéos de jeunes hommes body buildés aux corps huilés et dansant sur les podiums le sourire Bright tel un Ken, mais sans Barbie, ceux-là préfèrent barbu, ils sont si parfaits qu’on a même honte de ne pas leur ressembler ne serait qu’un petit peu. Le mouvement Bear est né quelque part en réaction à ce cliché, en réponse à cet idéal inatteignable, mais passons.
Même si pour les muscles, c’est mal parti, mais au moins il nous reste les fringues, et là, on va pouvoir prouver qu’on a du gout et qu’on sait associer les matières et les couleurs de façon harmonieuse, nos limites créatives ne seront que celle du cordon de la bourse, a-t-on le budget pour du Versace, Hu Bogoss, Armani ? Sans ces grandes marques, on peut trouver des vêtements très abordables et de bonne qualité, il suffit de chercher un peu.
Une fois la préparation faite, il faut passer aux choses sérieuses et boire quelques verres pour se donner du courage. Vous avez repéré ce beau brun sur la piste et maintenant tant pis faut y aller, et prendre son courage à deux mains et aller lui parler avant qu’un autre ne le fasse. C’est quitte ou double et au pire, il reste le blondinet un peu timide a coté du Bar. Tout le monde est là pour la même raison donc ça devrait le faire.

Sur internet

La vie réelle, ça c’était la partie la moins simple. Car sur internet il y a une application pour ça, il y a grindr, le Tinder du gay où c’est plutôt Tinder qui est le Grinder de l’hétéro, je crois que tinder les a tout simplement copié et a appliqué la même méthode à un marché plus gros.
Sur ce site, il vous suffit de faire votre marché, il ne faut pas plus de 30 secondes pour recevoir entre 5 et 10 <Salut ,ça va que fais-tu ce soir ?> Ce n’est pas le site le plus romantique ou le plus sérieux du monde si jamais vous cherchiez du sérieux, on sait jamais, et les photos de profil sont souvent cadrées en dessous de la ceinture.
Mais ce site a le mérite d’être très efficace en tout cas si vous vivez dans une grande ville européenne et pas dans la pampa Lozérienne.
Sinon vous avez un autre site, dans le même genre, mais avec possibilité de chat webcam.
Gayfriendfinder : ce site fait partie de la famille de sites coquins comme AdultfriendFinder, la référence du genre. Conçu dans le but de mettre en relation les gays du monde entier, Gayfriendfinder se veut à la fois très sobre dans son interface est très efficace

Il n’a pas pour unique but de vous faire trouver des plans culs, mais les plus jeunes qui le fréquentent ont un penchant assumé pour le sexe, et on trouve des partenaires de jeux sans aucun problème. La possibilité de faire des chats webcam ajoute un plus non négligeable et les discussions prennent assez vite une tournure coquine que j’apprécie.

Grâce à la grande communauté qui le fréquente, les possibilités de rencontre sur nombreuses et bien réparties sur l’ensemble du territoire. En somme, vous devriez pouvoir trouver un partenaire peu importe où vous vous trouvez !

Comment trouver un petit ami quand on est gay ?

trouver petit ami gay

Alors on arrive au sujet qui fâche, trouver l’amour lorsqu’on est gay n’a rien d’une sinécure.

Les hommes homosexuels font face à de grandes difficultés pour fonder un couple durable. Bien, souvent, cela est surtout dû au choix de leur partenaire. Ce dernier n’est pas toujours prêt à s’engager ni à s’investir dans une relation longue.

Premièrement, lorsque vous savez que beaucoup d’hétéros qui représentent tout de même 99 % de la population eux-mêmes ont du mal à trouver la perle rare, alors nos chances, statistiquement, deviennent très réduites, mais il ne faut jamais perdre espoir.

Le constat

Voici un exemple d’un post sur un forumfr.com qui résume bien notre situation.

Preveur :

< un homme avec qui on baise pas forcement au bout de 20 min sans même connaitre son nom

mathieu76 a dit :

Tu peux peut-être essayer les sites de rencontres gay?

Écoute g tester aussi, faut avoir peur de rien, mais même délire tu chat’ avec un gars et dès le début tu as droit a ; tu suces? tu te fais prendre? tu reçois? c 60 euro! ou alors quand ça se passe pas trop mal tu vas au rdv fixe et la soit il est pas la soit c pas le même que sur les photos>>

Trouver un plan cul, il n’y a rien de plus simple avec les sites de rencontres mais pour du sérieux c’est la croix et la bannière et encore plus lorsque l’on est jeune entre 18 et 30 ans, même s’il faut reconnaitre que les hétéros sont sans doute dans le même cas à cet Age.

A l’heure actuelle seulement la chance semble pouvoir apporter une solution à notre problème mais pas que.

Vous pouvez en premier lieu tenter votre chance sur un site de rencontre sérieux. L’avantage des réseaux en ligne est de faciliter la mise en contact. Pour les timides, il est toujours plus simple d’aborder un inconnu et d’entamer une conversation avec lui entre deux écrans !

Vous pouvez choisir une plateforme réservée au genre masculin, ou opter pour un réseau classique parmi ceux qui sont déjà bien connus et très utilisés par toutes les orientations sexuelles. En remplissant votre profil, vous renseignerez des champs concernant vos goûts ainsi que votre personnalité. De cette manière, vous aurez plus de chances de tomber sur une personne qui vous correspond vraiment.

Si le courant passe, programmez un rendez-vous et laissez l’alchimie opérer. Vous avez également la possibilité de vous tourner vers les applications mobiles, mais ces dernières sont trop souvent le terrain de chasse d’hommes qui ne souhaitent pas se poser.

Les lieux où croiser d’autres hommes homosexuels

Il n’y pas que sur internet que vous pourrez espérer faire une rencontre gay sérieuse. Bien d’autres lieux sont l’occasion de croiser des personnes qui partagent votre orientation sexuelle :

Les bars gays : ils vous permettront de faire la connaissance de nombreux célibataires à la recherche de la même chose que vous. Comme dans les pubs classiques, il existe autant de lieux tranquilles que de bars dansants. Vous n’avez qu’à vous informer sur internet avant de faire votre choix.

Les événements LGBT : ce sera pour vous l’occasion de participer à la défense d’une cause personnelle tout en croisant la route de nouvelles personnes. Outre la Gay Pride, les opportunités de faire une rencontre gay sérieuse ne manquent pas. Il vous suffit de vous renseigner sur les événements ayant lieu chaque année dans votre zone géographique.

Les associations LGBT : si vous êtes de nature dévouée, c’est un bon moyen de vous rendre utile. Le bénévolat peut d’ailleurs être très séduisant aux yeux de certains hommes ! N’hésitez pas à contacter une association proche de chez vous.

De manière générale, sortez de chez vous ! Le meilleur moyen de faire une rencontre gay sérieuse, c’est encore d’ouvrir la porte à toutes les opportunités et d’en faire la recherche.

Et pour installer une relation durable ?

Une fois le rapprochement effectué, lorsque vous serez sûr que votre partenaire vous apprécie, il sera temps de songer à faire avancer les choses dans la bonne direction. Rester en couple n’est facile pour personne, même pour les hétéros !

Mais il est peut-être encore plus difficile de faire durer une rencontre gay sérieuse. Principalement parce que la société a longtemps réprouvé cette orientation sexuelle. Au final, à peine plus d’une génération s’est écoulée depuis sa dépénalisation.

Dans ce contexte, un tabou s’est installé sur ce genre de relations longtemps impossibles à vivre au grand jour. Apprendre à s’aimer dans la durée est un challenge auquel chacun se retrouve confronté.

Il n’y a pas de vrai secret : communication, respect, gentillesse et confiance sont les maîtres mots. Soyez prêt à faire des compromis, et votre moitié en fera de même. Une relation qui démarre sur ces bonnes bases à toutes les chances de s’étaler dans le temps.

Comment trouver un plan cul gay sans lendemain ?

Vous ne recherchez que des plans culs gays et sans prise de tête, vous savez certainement que dans notre communauté, on a pas de tabou lorsqu’il s’agit de sexe. Plan cul gay d’une nuit ou plan cul régulier, si vous savez où et comment chercher, vous trouverez sans mal des partenaires et vous passerez du bon temps

Le sexe sans lendemain chez les gays

Certains croient qu’entre gays, on se croise, on se regarde et que c’est suffisant pour finir dans un lit dans les 5 minutes. Un peu trop simple, mais cela n’est pas le cas. Plan cul et Gay ne sont pas synonyme, mais s’il faut avouer le rapport au sexe est plus libéré et on en parle sans soucis entre nous !

Il faut bien dire que trouver un plan cul gay n’est pas en soi la chose la plus compliquée qui soit, puisqu’il il y a tout de même de nombreux homos qui n’ont pas envie de s’engager. C’est en effet le cas, surtout chez les plus jeunes, comme tous les jeunes en fait., pareil que chez les jeunes hétéros !

Pour les plan cul à usage unique on se rencontre, on partage un moment torride et on ne se revoit plus. Aucun engagement, juste du sexe, ce cas-là c’est envisageable pour ceux qui vivent dans les grandes villes, mais pour les autres, attention car les lieux de sorties gays sont parfois limités et vous vous recroiserez certainement si vous vivez dans de petites villes. L’autre solution consiste à privilégier l’anonymat des sites de rencontres gay. Vous pouvez vous déplacer chez lui ou accueillir votre partenaire chez vous sans risque de le revoir, si vous en avez pas envie.

Pour trouver un plan cul gay simplement, voici les méthodes les plus simple et les résultats les plus intéressants.

A moins de travailler avec un collègue super mignon, et d’avoir la chance qu’il soit gay également, trouver un plan cul gay dans sa vie quotidienne se révèle très difficile. Donc autant essayer en ligne ou privilégier les rencontres en soirée !

Les sites de rencontres gay

Pour trouver des plans culs aujourd’hui, ce n’est pas très compliqué. La communauté homo dispose de quelques sites au top et qui permettent de faire des rencontres chaudes très facilement.

En plus de pouvoir faire des recherches assez larges, ce qui est pratique pour ceux qui habitent dans de petites villes dans lesquelles l’homosexualité n’est pas très représentée, les sites de rencontres gays permettent de définir vos attentes (physiques ou sexuelles) avec précision et ainsi de ne pas perdre de temps. Vous cherchez un plan cul ? Précisez-le dès votre inscription et vous ne serez contacté que par des profils intéressés !

Certains sites pour plan cul gay sont assez crus, d’autres plus glamour, et on y obtient de très bons résultats sans trop de mal.

Les sites de référence étant Force gay et Mykodial.

Force gay est un des premiers sites de rencontre gay, ancienneté oblige, le site contient un communauté gay active et importante. Mis à jour au fils des années, le site offre de très nombreuses fonctionnalités comme le chat via Webcam, le site est également accessible via smartphones et tablettes.

L’inscription est gratuite et rapide et vous permet d’accéder directement au site, sans forcément devoir compléter votre profil,

Le site est clairement orienté plan cul, on y trouve des mecs ouverts, sans prise de tête, qui cherchent à faire des rencontres chaudes.

Le système de recherche des membres par affinité et géolocalisé est efficace, on y trouve rapidement des utilisateurs qui correspondes à nos critères.

Un détail qui fait la différence : Les hommes de la version hétéro du site, sont contractables via le portail gay.

Certains hommes hétéros doutent de leur orientation sexuelle et sont disposés à essayer un plan cul gay, alors n’hésitez plus et allez propager la bonne parole. 😉

En résumé, Force gay est un excellent site de plan cul gay, mais rien ne vous empêche d’y aller pour faire des rencontres plus sérieuses ou amicales

A la base, comme sur la plupart des sites gays, www.Mykodial.com était fait pour des rencontres principalement sexuelles. Aujourd’hui, on trouve encore beaucoup de mecs qui cherchent des plans cul gay mais aussi des hommes qui cherchent l’amour ou l’amitié. Par défaut, vous pouvez considérer que les autres membres cherchent d’abord du sexe. Si ce n’est pas le cas, ils l’écriront explicitement dans leur profil. Bien évidemment, ce n’est pas parce qu’on sait que 90% des mecs cherchent des plans cul qu’il faut démarrer les conversations par l’envoi de photos de sexe, respectez les échanges avec les autres et laissez les choses se passer d’elle-même avant de passer aux échanges de sexto. Une preuve de majorité peut être demandé à l’inscription.

Vous craignez de vous faire faire reconnaitre, car vous n’avez pas fait votre coming out voici quelques astuces.

N’activez pas la géolocalisation sur les sites ou les applications de rencontre.

Inscrivez-vous en modifiant légèrement vos informations notamment votre département ou votre année de naissance.

Ne mettez pas de photos compromettantes en photo de profil, optez pour une photo discrète.

Vous pouvez même éviter de mettre une photo de profil, mais votre profil ne sera pas très populaire.

Ne donnez pas d’informations trop personnelles comme votre métier et ne parler pas de votre lieu de travail.

Nettoyez également l’historique de votre navigateur régulièrement et de façon intelligente, en effaçant uniquement les sites compromettant, cette recommandation est d’autant plus valable si d’autres personne sont accès a votre ordinateur ; amis, famille, collègues.

Si vous suivez toutes ces précautions tout devrait normalement bien se passer.

Les causes de l’homosexualité

causes de l'homosexualité

Pour l’instant, aucune explication n’existe pour l’homosexualité. Comme nous en avons déjà fait mention, principalement depuis le début du 20e siècle, un grand nombre de spécialistes s’intéressent à la question. À ce jour, aucune conclusion définitive permettant d’expliquer l’homosexualité n’en est ressortie.
La plupart des théories explorant cette thématique ont tendance à être peu fiables, à cause, d’importants biais méthodologiques. Aussi, peu de ces théories explorent ou expliquent la bisexualité.
L’homosexualité est-elle innée ou acquise ? Cette question fait l’objet de vifs débats entre scientifiques et psychanalystes et anime encore certains forums de la communauté homosexuelle.

La thèse la plus influente


Des chercheurs de l’Université de Liège pensent avoir tranché la question. L’homosexualité serait génétique et ne pourrait donc en aucun cas relever d’un choix ou d’une déviance psychologique, affirme le chercheur Jacques Balthazart à l’occasion de la parution de son livre Biologie de l’homosexualité. On naît homosexuel, on ne choisit pas de l’être.
« Une partie des facteurs de l’homosexualité est génétique, c’est la partie que l’on connaît le moins bien », a-t-il expliqué. « On a beaucoup plus de données sur la partie hormonale de ces facteurs. Il y a enfin une partie immunologique, une réaction immunitaire développée par la mère contre l’embryon de sexe mâle » qui affecterait les préférences sexuelles, soutient-il.
La thèse du caractère biologique de l’homosexualité n’est pas nouvelle. Elle a d’abord été élaborée aux Etats-Unis avant d’être exportée en Europe. Au terme d’une vaste étude, le professeur Jacques Balthazart synthétise dans cet ouvrage qui se veut grand public l’état actuel des recherches et de ses propres conclusions pour affirmer que la thèse de l’homosexualité innée est scientifiquement la plus plausible.

Le point de vue du Vatican

Cependant, le Vatican ne l’entend pas de cette oreille et voici le témoignage d’un cardinal.
« On ne naît pas homosexuel, mais on le devient. Pour différentes raisons, des questions d’éducation, parce qu’on n’a pas développé sa propre identité au cours de l’adolescence », a ainsi affirmé en décembre le cardinal Javier Lozano Barragan, ancien ministre de la Santé du pape.
Les théories actuelles penchent plutôt en faveur du caractère inné et finalement les seules à croire que l’homosexualité est un choix sont plutôt sur une ligne réactionnaire voire rétrograde qui se servent en même temps de cet argument pour défendre l’idée d’une vision d’une société décadente et de la perte des valeurs associées à celle-ci, et pour eux cette supposée décadence explique notamment la perte de vitesse du modèle de la famille traditionnelle, au profit de comportements juges ‘’déviants’’.

Gender Studies un mouvement qui prend de l’ampleur.

Enfin l’inverse on trouve une vision idéologico-scientifique, le mouvement des gender studies qui elle remet en cause l’idée même de genre et donc l’idée même de sexualité normative, revendiquant même une fluidité du genre et non un état statique .Le mouvement du gender studies revendique également de nouvelles orientations et de des nouvelles appellations dont notamment le statut de pansexuel, refusant l’idée même d’homosexualité trop restrictive au genre selon eux et ils refusent également même la notion de bisexualité car elle exclut de fait les transgenre en transition.

Génétique et risque eugéniste

 

Certaines personnes pensent que se pencher sur l’origine de l’homosexualité « pourrait même devenir défavorable ». Car quoi qu’en pensent les militants LGBT, trouver une origine génétique, par exemple, à la sexualité ne calmerait pas les ardeurs des antis. Pour la bonne raison que la génétique permettrait, selon eux, de « dépister » les homosexuels avant la naissance.
Lord Jakobovits, premier rabbin du Royaume-Uni, l’exprimait par exemple en déclarant qu’il ne voyait « aucune objection morale à utiliser l’ingénierie génétique pour limiter ces tendances » si les parents le souhaitaient.
Le débat n’est pas prêt d’être clos et la controverse risque d’être vive envers les différents mouvements de penser, tellement la question divise.
On sait désormais que les avis divergent mais néanmoins on en est pas plus avancé. Même si l’on retiendra qu’aujourd’hui la théorie dominante est la théorie de l’inné et non pas celle de la théorie de l’influence culturelle favorisant l’émergence de l’homosexualité.

Comment accepter mon homosexualité ?

comment accepter son homosexualité

Chez les adolescents, les violences homophobes sont la première cause de suicide. Ce taux s’envole lorsque l’on considère certaines personnes très précarisées comme les personnes trans par exemple. Principales raisons : les insultes, les violences et les discriminations. C’est après avoir dressé ce douloureux constat que l’association Inter-LGBT (Inter associative lesbienne, gaie, bi et trans) a décidé, à l’occasion de la Journée nationale de prévention du suicide, de lancer une campagne d’affichage choc. « Les personnes lesbiennes, gays et trans se suicident en moyenne 4 fois plus que le reste de la population, pas à cause de ce qu’elles sont mais à cause de ce qu’elles subissent au quotidien ! »souligne l’association.

Que l’on découvre son homosexualité très tôt ou bien très tard ce n’est jamais quelque chose de simple à gérer.

Certains prennent conscience très jeune de leur homosexualité et d’autres se voilent la face et se mentent à eux-mêmes pendant des années voire refuse de l’accepter jusqu’à ce qu’ils n’en puissent plus de vivre dans le mensonge et brutalement vont renoncer à tout ce qu’ils avaient bâti pendant des années. Certains ont tenté de vivre comme les autres avec femme et enfants et un jour finalement s’aperçoivent que ce n’est pas pour eux et qu’ils n’en peuvent plus.

Mais devant cet état de fait il n’y a pas d’autres choix que de l’accepter car cela fait partie de vous et quelque part c’est même vous et on ne peut pas fuir sa nature, ni soi-même.

Il est vrai que même en 2017 on a encore de bonnes raisons de craindre les autres, de craindre l’intolérance, le rejet voire même la violence verbale et pire la violence physique.

Mais nous devons accepter tout cela, nous montrer prudent certes mais on ne va pas s’empêcher de vivre à cause des autres.

La première chose à faire pour s’accepter est de prendre soin de son corps, ce qui est valable pour tout le monde sur terre. Commencer à manger sainement et de façon équilibrée.

Faire du sport pour développer un corps fort et en bonne santé et développer la confiance en soi.

Lorsque l’on a confiance en soi les autres le ressentent.

De plus le sport permet également de se défouler et d’évacuer le stress, on aurait donc tort de s’en priver.

Un autre important pas à faire cela parait évident mais il s’agit de fréquenter des personnes ayant

Les mêmes aspirations que vous et ou qui sont par là ou vous en passez aujourd’hui.

Il existe des associations LGBT très active et fréquenter ses membres et parler avec eux pourra vous aider à ne pas vous sentir seul et à vous comporter sans avoir d’être juge.

Il est important de ne pas rester seul, dans son coin, car lorsque l’on gamberge on a tendance à avoir des idées noires voire même à déprimer.

Et puis si cela peut te consoler des tas de personnages historiques ou des tas d’autres personnalités importantes ont partagé avec toi le fait d’être Gay, on pense à l’empereur romain Hadrien, on pense à un des plus grands chanteurs de tous les temps Freddie Mercury, on pense aussi à Georges Michael, Ricky Martin et plein d’autres artistes ou acteurs de talent, bien trop nombreux pour les citer tous.

Si eux ont pu vivre et briller il n’y a aucune raison que tu n’y arrives pas toi non plus.

Les meilleurs sites pour trouver des plans cul gay discrètement quand on n’a pas fait son coming out

meilleurs sites plan cul gay

On va dire que trouver des plans cul gay c’est pas très difficile, mais le faire en restant discret car on n’a pas fait son coming out s’avère parfois être une épreuve d’équilibriste, car en effet remplir un profil avec des informations personnelles et y apposer ta photo met n’est pas la meilleure façon de garder ton anonymat, mais en même temps si tu veux choper c’est un passage obligatoire.

Donc la première chose à faire est de choisir des sites ou des applications les fiables et les plus sures possibles.

En effet vous devez choisir des sites ou les profils sont vérifiés systématiquement afin d’éviter les fakes et autres arnaques potentielles. Pour cela j’en utilise actuellement deux principales

Essentiellement Force Gay et Mykodial.

Votre identité est vérifiée soit par votre profil Facebook, soit par vos infos de paiement lorsqu’il s’agit de l’offre payante, soit enfin par l’envoie d’un scan de vos documents d’identité dans le but de vérifier votre majorité lors de l’inscription.

Test de Force gay

Le site de rencontre homosexuel Forcegay.com s’est construit une bonne réputation en à peine 7 ans d’existence. Destiné principalement aux hommes qui souhaitent rencontrer d’autres hommes pour passer du bon temps, le site est à la fois hot et efficace.

Force Gay propose à ses membres de trouver des plans culs et de faire des rencontres très hots. Principalement destiné à un public masculin, le site dispose de moyens de communication simples mais fonctionnels et on y fait rapidement de nombreuses rencontres vous verrez ! Même si c ’est un site payant vous avez la possibilité de tester le site pendant 3 jours pour 1,95€ seulement, histoire de vérifier si cela correspond à vos attentes.

Points forts

  • Site sérieux avec de nombreux membres
  • Test possible du site gratuitement

Points faibles

  • Système d’abonnement pas optimal.
  • Le site se destine quasi exclusivement pour les plans cul

Voilà mon avis sur Force gay dans ce guide après un mois d’utilisation.

meilleurs sites plan cul gayL’inscription sur le site est rapide et peut être fait de deux façon : soit vous rentrez votre adresse email, puis la valider pour commencer à utiliser le site, soit vous vous connectez directement avec Facebook.

Que ce soit sur la page d’inscription avec ses photos sexy, ou sur la page d’accueil du site, on comprend vite que le site n’est pas focus sur les relations sérieuses.

Le site assure que les profils inscrits sont vérifiés et que vous ne trouverez pas de Fake et en effet, tous les membres m’ont semblé jusqu’à maintenant se comporter normalement. Un très bon point donc, qui rassurera les plus méfiants. Donc prenez le temps de remplir votre profil correctement, car avec une description complète et surtout de belles photos, vous attirez les regards et multiplierez les contacts.

Le site est en plus disponible aussi bien sur PC que sur tablette ou smartphone. De quoi faire des rencontres rapidement en tout lieu tout moment. Mais voyons dans la suite de cet avis sur Force gay de quelles façons on peut entrer en contact avec d’autres membres.

Avis Force gay : au service de la rencontre rapide pour les gays

Il existe plusieurs façons de contacter les autres membres, mais ce n’est possible que si vous êtes un membre payant.

J’utilise principalement le Tchat live, qui permet d’interagir en direct avec les membres connectés et de convenir de rencontre rapidement. Par souci d’efficacité, la fonction Speedflirt est intéressante également.

Sinon, vous pouvez toujours envoyer des Kiss pour signaler votre intérêt à un homme ou bien lui adresser un message complet via la messagerie, afin d’initier un dialogue. Enfin, les plus téméraires se plairont à utiliser la fonction webcam qui peut donner lieu à des échanges torrides !

Chacun trouvera son compte sur Force gay et c’est l’une des raisons qui ont fait son succès. Les membres inscrits sont variés, beaucoup d’hommes entre 20 et 35 ans, quelques femmes pour des rencontres lesbiennes, et des bis qui souhaitent alterner les plaisirs.

 

Test de Mykodial

Mykodial est-il gratuit ou payant ?

www.Mykodial.com est un site gratuit qui propose des options payantes. Avec l’inscription gratuite vous pourrez tchater avec les autres membres et organiser vos rencontres mais votre visibilité sera un peu limitée. Avec les options payantes votre profil sera plus mis en avant et votre capacité en termes d’envoi de message sera illimité. Pour profiter du site en illimité, comptez une vingtaine d’euros par mois. Avant de payer sachez quand même que les services offerts par la version gratuite sont très satisfaisants pour ceux qui possède un appétit sexuel raisonnable.

Les fonctionnalités offertes par Mykodial

Sur la version PC, les fonctionnalités sont très puissantes et profitent notamment de la webcam. Les discussions entre membres se font soit sur tchat soit via webcam et les échanges peuvent vite tourner au cybersexe ou au sexcam. Sur mobile c’est surtout le tchat par message qui fonctionne.

Au niveau des profils, ils proposent des renseignements personnels type hobbies, attentes, sexualité… et une page avec les photos des membres. Les photos publiques sont assez soft mais les photos privées n’ont pas vraiment de limites.

Quels types de rencontres fait-on sur le site ?

A la base, comme sur la plupart des sites gays, www.Mykodial.com était fait pour des rencontres principalement sexuelles. Aujourd’hui, on trouve encore beaucoup de mecs qui cherchent des plans cul gay mais aussi des hommes qui cherchent l’amour ou l’amitié. Par défaut, vous pouvez considérer que les autres membres cherchent d’abord du sexe. Si ce n’est pas le cas, ils l’écriront explicitement dans leur profil. Bien évidemment, ce n’est pas parce qu’on sait que 90% des mecs cherchent du cul qu’il faut démarrer les conversations par des sextos, respectez les échanges avec les autres et laissez la température monter d’elle même avant de passer aux échanges de sexto. Les échanges étant très chauds, une preuve de majorité peut être demandé à l’inscription au moyen d’une carte d’identité

Mykodial est une référence des rencontres gay en ligne et sa réputation n’est pas volée. Des années après son lancement il est toujours l’un des meilleurs sites gays et franchement je recommande.

Comment garder son Anonymat

  • Concernant votre Profil inutile de donner trop de détails, modifiez légèrement votre provenance géographique, sur le département voisin par exemple. Avant de connaitre veuillez donner le moins de renseignements possible, du moins ceux susceptibles de vous identifier.
  • Vous pouvez désactiver la géolocalisation sur les applications lorsque vous êtes au travail ou dans la zone ou vous vivez pour ne pas vous faire repérer.
  • Eviter également les Sexcam à visage découvert, cela pourrait se retourner contre vous.
  • Eviter de vous connecter via Facebook, car après vous serez étonné de voir vos anciens plan cul apparaitre sous leur vrai nom dans vos suggestions d’amis, ou même simplement certains profils avec qui vous n’avez juste discute.

Pense également à efface au moins partiellement l’Historique de ton ordinateur ou de ton téléphone si jamais quelqu un de ton entourage a accès à tes appareils, évites donc les mauvaises surprises. Rentre également des codes sur tous tes appareils et des mots de passe différents

Si tu suis ses recommandations tu devrais pouvoir t en tirer sans trop de problèmes et bien t’amuser sans te faire repérer.